474A6040-Edit_edited.jpg

Copyright © Tous droits réservés

Contactez-moi pour acquérir des photos ou pour avoir accès à la série complète.

PORTRAITS EN QUARANTAINE

 

Et soudain, je me suis retrouvé dans le besoin de dire quelque chose. J'ai toujours eu peur d'avoir quelque chose à dire. Et pourtant, mon art, ma créativité en dépendent. Je sens que je dois montrer les nombreuses réactions et émotions qui se détachent au milieu de la pandémie. La désolation, le combat, l'épuisement, la tristesse, l'espoir, la peur et la colère ne peuvent être notés que dans un fragment du visage: dans les yeux. Le reste est refusé, caché, au moins parfois.

Avec un contact limité, mon obsession de n'être coupable de transmettre la maladie à personne, et bien sûr, ma peur d'attraper le virus moi-même, j'ai emmené mon studio dans la rue, à ma porte pour être plus précis, sur fond noir devant la porte et un tabouret sur lequel le modèle peut s'asseoir.

Juste ça: un fond noir, un tabouret, quelque chose à dire, et quelqu'un qui veut le dire avec moi.

Il s'agit d'une série de portraits de quarantaine. Je ressens le besoin de le partager avec le monde.